Archives de l'auteur carolanne.labonte

Lorsque la taquinerie entre frères et soeurs tourne en intimidation

février 16, 2018 11:00 Publié par Commentaires fermés sur Lorsque la taquinerie entre frères et soeurs tourne en intimidation

Nous taquinons tous, à un moment ou à un autre, nos frères et nos soeurs. Cependant, la ligne est parfois mince entre simples taquineries et intimidation, ce qui peut s'avérer être néfaste pour la santé psychologique des jeunes enfants.

Selon la présente étude, l'intimidation au sein de la fratrie, en raison du grand nombre d'heures passées dans la maison familiale dans l'enfance, serait liée à l'augmentation du risque de développer des troubles psychotiques à l'âge adulte.

En effet, cette étude suggère qu'autant les victimes que les intimidateurs seraient jusqu'à trois fois plus susceptibles de développer une schizophrénie une fois adulte. Ce risque augmenterait avec la durée et le contexte (familial, scolaire, etc.) de l'intimidation. Les auteurs attribuent ce risque principalement à l'exclusion, au sentiment de défaite sociale et à l'auto-accusation découlant de l'intimidation, surtout lorsque celle-ci est perpétrée en milieu familial.

Pourquoi alors ne pas alors faire l'amour plutôt que la guerre? N'attendez pas la prochaine Saint-Valentin pour dire à vos frères et soeurs qu'ils sont géniaux et que vous les aimez!

Cliquez ici pour lire le résumé de l'article, et ici pour lire l'article scientifique original.


Pourquoi les conséquences et les récompenses ne fonctionnent-elles pas chez les ados ?

janvier 11, 2018 11:00 Publié par Commentaires fermés sur Pourquoi les conséquences et les récompenses ne fonctionnent-elles pas chez les ados ?

Plusieurs sont d'avis que les conséquences et les récompenses semblent vouées à l'échec chez les adolescents, notamment en raison du développement perçu de leur indépendance et de la pression sociale. Cependant, la présente étude suggère que cela pourrait être davantage lié à la manière dont le cerveau adolescent est "branché". En effet, l'adolescence est marquée par de nombreux changements au niveau du cerveau, par exemple le développement du cortex pré-frontal et, ainsi, des fonctions exécutives. Ces chercheurs attribuent donc ces changements structurels à l'impulsivité marquée chez les adolescents et à leur incapacité à associer leurs comportements aux conséquences/récompenses qui en découlent. N'ayez crainte, cette capacité semble s'améliorer avec l'âge! Cliquez ici pour lire le résumé de l'article, et ici pour lire l'article scientifique original.


Jouer à des jeux vidéos pour améliorer les fonctions cognitives?

décembre 19, 2017 12:00 Publié par Commentaires fermés sur Jouer à des jeux vidéos pour améliorer les fonctions cognitives?

Selon cette étude, les personnes âgées de 55 à 75 ans pourraient bénéficier de jouer à des jeux vidéos sur console. En effet, ces jeux permettraient d'améliorer les fonctions cognitives des aînés, et possiblement de prévenir la maladie d’Alzheimer et la déficience cognitive légère. Les résultats : jouer à Super Mario 64 pendant 30 minutes par jour, et ce 5 jours par semaine, aurait des effets positifs sur la mémoire spatiale, la mémoire épisodique, ainsi que la mémoire à court terme. À vos consoles! Cliquez ici pour lire le résumé de l’article, et ici pour lire l’article scientifique original.


Téléphones intelligents et interactions sociales

décembre 14, 2017 2:00 Publié par Commentaires fermés sur Téléphones intelligents et interactions sociales

  Une nouvelle recherche suggère que les téléphones intelligents peuvent être très distrayants, ce qui réduirait les bénéfices attribués aux interactions sociales. En effet, selon la présente étude, l'utilisation du téléphone lors d'interactions sociales (ex : souper en famille ou entre amis) pourrait réduire l'appréciation que nous avons de celles-ci, ainsi que mener à plus d'ennui et à une plus mauvaise humeur. Les auteurs postulent que ces effets négatifs peuvent possiblement être amplifiés lorsqu'il y a une utilisation inégale des téléphones lors d'une interaction sociale donnée, et encouragent des recherches futures sur le sujet.   Cliquez ici pour lire le résumé de l'article, et ici pour lire l'article scientifique original.


Amitié et ralentissement du déclin cognitif

décembre 6, 2017 1:00 Publié par Commentaires fermés sur Amitié et ralentissement du déclin cognitif

  L'entretien de liens d'amitié positifs et chaleureux pourrait mener à un ralentissement dans le déclin des fonctions mnésiques et cognitives. Selon une étude, les personnes âgées de plus de 80 ans ayant de bonnes capacités cognitives ont rapportées avoir des amitiés plus satisfaisantes et de meilleure qualité que leurs pairs du même âge ayant des fonctions cognitives moindres. Maintenir un bon réseau social, selon les auteurs de cette recherche, serait donc un facteur de protection à considérer pour des troubles cognitifs tels que la maladie d'Alzheimer ou le Trouble cognitif léger, au même titre qu'une bonne alimentation ou que de saines habitudes de vie!   Cliquez ici pour lire le résumé de l'article, et ici pour lire l'article scientifique original.


Manger des noix pour améliorer la cognition?

décembre 5, 2017 2:30 Publié par Commentaires fermés sur Manger des noix pour améliorer la cognition?

  Une étude menée par des chercheurs en Californie montre que manger des noix sur une base régulière aurait un impact sur la cognition, l'apprentissage, la mémoire, ainsi que d'autres fonctions cognitives importantes. Des recherches antérieures avaient quant à elles montré que les noix auraient des impacts positifs sur le corps en protégeant le coeur, en combattant le cancer, en réduisant l'inflammation et en ralentissant le vieillissement. Les chercheurs de cette étude sont donc d'avis que les noix auraient à la fois des bénéfices sur le corps et sur le cerveau!

  Cliquez ici pour lire le résumé de l'article, et ici pour lire l'article scientifique original.